ROBOTIQUE ET AGRICULTURE, C’EST DÉJÀ… AUJOURD’HUI!

https://www.simaonline.com/Media/SIMA-Medias/Fichiers/Espace-presse-SIMA/SIMA-Lab-ROBOTIQUE-ET-AGRICULTURE-C-EST-DEJA-AUJOURD-HUI

Robotique et agriculture : c’est déjà demain

La révolution robotique a investi le secteur des agroéquipements avec, à la clé, des initiatives, privées et publiques, qui préfigurent le machinisme agricole de demain. Parmi les réalisations abouties et les projets en cours, à noter :

Les initiatives du secteur privé

LE ROBOT DE DÉSHERBAGE OZ de Naïo Technologies, désormais disponible à l’achat, réduit la pénibilité des travaux de désherbage et limite l’exposition aux intrants. Un robot enjambeur viticole verra le jour en 2017.

LES ROBOTS AGRICOLES MARS de Fendt, présenteront la particularité d’opérer en essaim, avec une précision extrême.Les initiatives public/privé

PUMAGRI EST UN CONSORTIUM DE PARTENAIRES industriels, techniques et académiques dédié à la mise au point d’un robot agricole mobile, autonome et fiable en matière de sécurité et de perception visuelle. Commercialisation prévue en 2018.

Les initiatives du secteur public

AdAP2E est un projet de recherche de l’Irstea dédié au développement d’outils de travail robotisés au service de l’environnement et de l’agriculture, à l’image de ce démonstrateur robotique interactif et reconfigurable, capable d’effectuer des déplacements précis en milieux naturels, et d’interagir avec son environnement.

L’AGROTECHNPOLE POUR L’INNOVATION EN AGRICULTURE sera, dès 2017, un centre d’ambition européenne autour de la mobilité, de la robotique, de la sécurité, des intrants et du numérique. Installé en région Auvergne Rhône-Alpes, cette structure inédite constituera pour la France une première étape pour devenir le chef de file européen de l’agriculture de demain.

CHAIRE AGRO-MACHINISME ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : un parcours de 2 ans en agro-machinisme sera proposé, à la rentrée 2016, aux étudiants de 4ème année à l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais (60). Ce parcours apportera aux élèves ingénieurs une expertise sur les enjeux de la mécanique et du traitement de données.

LA FORMATION DES ÉLÈVES-INGENIEURS

Cap sur les nouvelles technologies  L’agro-machinisme  et  son  corollaire,  les  nouvelles  technologies,  permettront  d’opérer  la transition  vers  de nouveaux modèles de production, écologiquement et économiquement performants.Toutefois, si le secteur représente aujourd’hui plus de 40 000  emplois,  il  ne  parvient  toujours  pas  à  recruter  des salariés en nombre suffisant. Résultat: quelque 5 000 postes demeurent vacants.C’est  dans  ce  contexte  que la   chaire   Agro-machinisme   et   nouvelles   technologies a  été  créée  à UniLaSalle . Cette nouvelle chaire rejoint ainsi les structures de formation d’ingénieurs dédiées  aux  agroéquipements  et  aux  nouvelles  technologies  déjà  existantes: l’ISAE portée par AgroSup Dijon, et AgroTIC,  spécialisation  commune  à  Bordeaux  Sciences  Agro  et  Montpellier  SupAgro.  Toutes  ces  formations partagent les mêmes objectifs :

-créer de nouvelles capacités de recherche pour anticiper les mutations de l’agriculture et des nouvelles technologies afin de concevoir des agroéquipements au plus proche des besoins des agriculteurs ;

-former des élèves-ingénieurs à la double compétence : agronomie et ingénierie ;

-former les salariés des agroéquipementiers aux enjeux agronomiques et à ceux du numérique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s