Agriculture 4.0 Tracteur autonome : rêve ou réalité ?

http://www.terre-net.fr/materiel-agricole/tracteur-quad/article/tracteur-autonome-reve-ou-realite-207-122595.html

Après la Google Car, Case IH présente son concept de tracteur autonome. C’est à l’occasion du Farm Progress Show de Boone dans l’Iowa (U.S.A.) que l’engin sans cabine imaginé pour la culture en rang a été dévoilé. Radars, caméras, signaux GPS … quand un constructeur embarque le meilleur de la technologie dans un tracteur, c’est que la transformation du rêve en réalité n’est sans doute pas loin !

Des tracteurs travaillant seuls dans les champs ? Mais vous êtes fou ? Et bien pas tant que ça ! C’est du moins le concept que Case IH vient de lancer au Farm Progress Show, un salon agricole américain de l’Iowa. Rythme saisonnier, journées à rallonge, pénibilité… les agriculteurs ont de plus en plus de mal à recruter de la main-d’œuvre pour accomplir les travaux des champs. C’est donc pour pallier ces difficultés que le constructeur a développé le tracteur autonome.

Pour Andreas Klauser, président de la marque : « Si Case IH propose aujourd’hui des solutions de guidage automatique et de télématique pour la gestion à distance des matériels agricoles et du personnel, le tracteur autonome montre comment les clients et leurs salariés pourraient surveiller et piloter à distance leurs équipements. » Grâce à cette technologie, les producteurs pourraient être plus efficaces pour préparer les sols, semer, pulvériser ou récolter.

Le système prend en compte les obstacles et les évite

Mais alors, comment ça fonctionne ? Le projet part d’un tracteur Magnum, sans la cabine et avec un look entièrement repensé. Des opérations sont préprogrammées via l’interface interactive, qui contrôle aussi le travail de l’engin. Le système, embarqué, prend automatiquement en compte la largeur de l’outil pour calculer le parcours le plus efficace en fonction de la forme de la parcelle, des obstacles et même de la présence d’autres machines. L’opérateur supervise et ajuste à distance les trajets du véhicule via un ordinateur ou une tablette.

Arrêt automatique en cas de perte du signal GPS

Des radars émettent et reçoivent un faisceau laser. Des caméras détectent la présence d’obstacles, en mouvement ou immobiles. Le tracteur  s’arrête alors immédiatement et alerte l’opérateur par des signaux sonores et lumineux. Il redémarre seulement quand un nouveau parcours lui est communiqué. De même si le signal GPS est perdu ou le bouton d’arrêt d’urgence enfoncé.

Le fonctionnement de l’engin peut être modifié à tout moment grâce à l’interface ou à des alertes climatiques automatiques par exemple. Autre avantage : plusieurs tracteurs autonomes peuvent travailler en même temps. Soit ils sont organisés en flotte coordonnée, soit en sous-groupe dans des parcelles différentes. Ainsi, le premier tracte une sous-soleuse, le second un semoir et le dernier un rouleau.

Finalement, ce qui n’est probablement qu’un coup de communication des constructeurs  deviendra peut-être bientôt réalité. Ce projet annonce peut-être le machinisme agricole de demain.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s