#DigitAg pour l’agriculture numérique : premier Institut de Convergence Irstea

 

12/07/2016

L’Institut de Convergence Agriculture numérique (#DigitAg), porté par Irstea, soutenu par la métropole Montpellier Méditerranée et réunissant 8 infrastructures des investissements d’avenir, 4 instituts de recherche, 4 structures d’enseignement supérieur, la SATT AxLR, l’ACTA, le pôle de compétitivité Qualimed et 8 entreprises privées, a été retenu dans la première vague des Instituts de Convergence (financés dans le cadre des Investissements d’Avenir). Un des 5 instituts sélectionnés parmi 36 candidats, #DigitAg ambitionne de devenir une référence mondiale pour l’agriculture numérique sur la base d’un continuum ambitieux de recherche-formation-valorisation.

Confronté à un défi alimentaire majeur, l’agriculture doit rapidement augmenter ses performances économiques, environnementales et sociales. Les nouvelles technologies sont un levier puissant de la révolution attendue. Afin de favoriser le développement et le déploiement de l’agriculture numérique en France, en Europe et dans les pays du Sud,

  • une implication des acteurs de l’enseignement : Université de Montpellier, Montpellier SupAgro, Agro ParisTech et ACTA. Et en relation avec les universités des pays du Nord comme du Sud,
  • et une collaboration dès l’amont avec les acteurs économiques : SATT AxLR, le pôle de compétitivité Qualimed, IDATE, Agriscope, Fruition Science, ITK, Pera-Pellenc, Terranis et Vivelys et avec le soutien de la métropole Montpellier Méditerranée (French Tech).

 

Les travaux se développeront sur 6 axes :

*Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et monde rural

*NTIC et innovation

*Capteurs et acquisition et gestion de données

*Système d’information

*Structuration du Big data agricole

*Modélisation et simulation

Le tout, aux échelles micro (à la ferme) et macro (impact sur les actions de conseil, nouvelles relations dans les territoires, agriculture numérique dans la chaîne de production, agriculture numérique et  du Sud).

Il prévoit sur 6 ans : 150 masters, 56 thèses,17 à 19 contrats de post-doc. Et vise à créer une graduate school de niveau international, avec 3 formations en agriculture numérique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.researchgate.net/publication/305110941_Study_of_the_effect_of_H2S_MeSH_and_DMS_on_the_sensory_profile_of_wine_model_solutions_by_Rate-All-That-Apply_RATA

 

 

Study of the effect of H2S, MeSH and DMS on the sensory profile of wine model solutions by…

 

 

Study of the effect of H2S, MeSH and DMS on the sensory profile of wine model solutions by…

 

Ernesto Franco-Luesma, M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s