Palmarès de l’appel à « projets jeunes pousses – Green Tech verte » pour faciliter la transition écologique

CmIlN2wXEAEuv9q.jpg large

Le palmarès de l’appel à projets jeunes pousses

-37 startups lauréates ont été sélectionnées dans le cadre de l’appel à projets jeunes pousses  : 37 projets ont été retenus par le jury (PDF – 1177 Ko).

Cet appel à projet a pour ambition de faciliter la transition écologique grâce au numérique. Les projets examinés s’inscrivent dans tous les domaines de la transition écologique : économies d’énergie, énergies renouvelables, bâtiment, transport, risques, économie circulaire, santé et environnement et biodiversité.

 

Le succès de l’appel à projets a dépassé les prévisions

avec notamment

– GREENSHIELD – Projet porté par : GREEN SHIELD TECHNOLOGY
 GreenShield détecte précocement les « pestes » et «ennemis des cultures » dans les
unités de productions végétales et ainsi diminue voire évite le recours aux pesticides.
Ces « pestes », invertébrés, champignons et moisissures, maladies virales ou
bactériennes, plantes adventices, sont détectées par des robots équipés des systèmes
d’analyse.

– Invasiv’Alerte : l’application interroge Google et Twitter à partir de mots clés sur les espèces invasives pour identifier les occurrences de ces mots à des fins de détection et d’alerte.

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Qui a conçu le robot agricole le plus affûté ? Challenge pour les étudiants en agronomie de toute l’Europe.

blob

Le salon au champ DLG-Fledtage, du 14 au 16 juin à Hassfurt (Allemagne)  a accueilli un concours international de robots des champs, l’International Field Robot Event.

Cette compétition annuelle rassemble chaque année des étudiants de différentes universités européennes. Ils doivent concevoir et programmer un robot capable de réaliser une série de tâches dans une culture en lignes.

Pour 2016 : naviguer en autonomie et éviter les obstacles, détecter des mauvaises herbes et les traiter, faire le plein de semences puis semer. Le tout étant conclu par une épreuve de figures libres. Une vingtaine d’équipes ont participé. Les jeunes ont confronté leur savoir-faire technologique à l’expérience pratique des visiteurs.

Ferme 3.0 : l’agriculture entre dans l’ère du numérique

 

fiches_1N9A0532-resized

Dans la Somme, une expérimentation sur l’agriculture à l’ère du numérique est menée en direct depuis un an.

Chez Jean-Marie Deleau, les robots binent à la place des humains et les drones survolent les champs pour collecter des données sur l’état des cultures.

Objectif : mettre en place l’agriculture de demain, économiquement viable toujours plus et respectueuse de l’environnement.

Méthanisation : Le plan EMAA

logo_plan_azote_methanisation1_cle08771a

Gérer l’azote dans une logique globale sur les territoires, en valorisant l’azote organique, en particulier celui issu des effluents d’élevage, et en diminuant la dépendance de l’agriculture française à l’azote minéral. Cette logique repose sur une plus grande autonomie des exploitations, que ce soit en termes d’alimentation des animaux ou en termes de recours aux engrais de synthèse.

Le plan EMAA doit ainsi permettre de limiter les pertes en azote, notamment par une diminution des apports totaux en azote dans les territoires où ils sont en excédent et, dans une certaine mesure, de substituer l’azote minéral par l’azote organique, sur place et ailleurs. Ce plan s’inscrit dans une démarche agronomique fondée sur le respect de l’équilibre de la fertilisation et la réduction globale du recours aux intrants ;

 

Informations complémentaires

  • Un décret, une charte et de l’ambition pour les agriculteurs méthaniseurs

Réunis en assemblée générale mardi 21 juin 2016, les agriculteurs méthaniseurs de France attendent la publication d’un décret définissant les conditions d’utilisation de cultures dans leurs digesteurs ainsi que des assouplissements en faveur d’une normalisation du digestat.

Ils lancent par ailleurs une charte de bonnes pratiques de la méthanisation pour professionnaliser leur filière.

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/un-decret-une-charte-et-de-l-ambition-pour-les-agriculteurs-methaniseurs-1145-120092.html#xtor=EREC-106-2[LMA_elevage]-20160628&idemv=21086761569

-Matévi

http://www.matevi-france.com/environnement/traitement-des-effluents-vinicoles/quels-sont-les-principaux-modes-de-traitement-des-effluents-vinicoles/1569-traitement-des-effluents-vinicoles-par-methanisation.html

-IRTSEA

http://www.irstea.fr/nos-editions/dossiers/innovation-agriculture-performante-durable/energie-dechets-agricoles

 

Actes du séminaire « Big Data » du 10 mars 2016 COLLOQUE AFIA les diaporamas des intervenants

 

afia_logo_

  • Introduction.
  • Présentations des organisateurs et du séminaire.

– Jean-Pierre Chanet (IRSTEA) & François Brun (ACTA)

Qu’est-ce que le big data ? Quelles perspectives et enjeux ?

– Pascal Neveu (INRA) > De l’acquisition des données aux services

  • Stockage: nouvelles solutions NoSQL et lien avec des outils de type Hadoop – Philippe

Lacomme (ISIMA)

  • Du stockage à l’analyse des données des capteurs : application aux données agricoles – Sandro Bimonte (IRSTEA)
  • Acquisition et gestion de données pour le phénotypage animal – Alexandre Journaux (INRA, GenPhyse)
  • Service. OPTIMIR, Développement d’outil d’aide à la décision pour la gestion du troupeau laitier, sur base de l’analyse spectrale des échantillons du Contrôle Laitier. – Marine Gelé (Institut de l’élevage) & Xavier Massart (Association Wallonne de l’Elevage
  • Débat : Dans le monde agricole, sommes-nous dans le Big Data ou pas?
  •  Compétences et formations : Dans quelle mesure le Big Data renouvelle t’il les méthodes d’analyse de données ? – Gilbert Saporta (CNAM)

 

Agroéquipements et triple performance : freins et leviers pour la transition agroécologique

MAAFhttp://agriculture.gouv.fr/ministere/agroequipements-et-triple-performance-freins-et-leviers-pour-la-transition-agroecologique

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – Centre d’Études et de Prospective / ABSOconseil – Grégoire Machenaud – Paul Klein – François Terrien – Emily Pasco

La transition agroécologique est une priorité affirmée des pouvoirs publics dans laquelle les agroéquipements pourraient avoir un rôle clé dans l’adoption de nouvelles pratiques agricoles visant la triple performance économique, environnementale et sociale.

Cette étude a pour objectif d’identifier la place des agroéquipements dans la transition agroécologique (les pratiques agricoles actuelles, l’usage des matériels, le marché des agroéquipements, les dispositifs existants ou en projet). Elle s’appuie sur l’analyse de 4 systèmes de production(viticulture, grandes cultures, polyculture-élevage bovin laitier, maraîchage) et une pratique transversale (l’agroforesterie). Elle propose des recommandations sur les dispositifs à actionner pour favoriser la multi-performance au sein des exploitations. « (novembre 2014) »

Agroéquipements et triple performance : freins et leviers pour la transition agroécologique (PDF, 2.31 Mo)

Agroecology Europe

 Agroecology Europe, une association européenne pour la promotion de l’agroécologie,  créée en janvier 2016 au Domaine de Graux en Belgique, avec la participation de 19 fondateurs, originaires de 10 pays.

Agroecology Europe a pour but d’inscrire l’agroécologie au sommet de l’agenda européen du développement durable des systèmes agricoles et alimentaires.

Elle veut stimuler les interactions entre les acteurs des sciences, pratiques et mouvements sociaux, en facilitant le partage des connaissances et l’action. Elle cherche à créer une communauté européenne associant sans exclusivité des professionnels, des praticiens et, d’une manière générale, toutes les parties prenantes de la société impliquées en agroécologie.

Agroecology Europe est ouverte à toute personne, groupe ou institution intéressée par la promotion de l’agroécologie et a pour objectif de définir son agenda au travers de leur engagement participatif.

Un site web est en cours de développement et sera mis en ligne prochainement.

Les personnes désirant manifester leur intérêt pour Agroecology Europe peuvent envoyer un email au Secrétaire : alain.peeters@agroecology-europe.org

AgroTechnoPôle: création d’une structure pour l’innovation en agriculture : un

 

2.1_irstea_logowebhttp://www.irstea.fr/toutes-les-actualites/actualites-de-linstitut/agrotechnopole-innovation-agriculture-agroequipement-territoire

AgroTechnoPôle: création d’une structure pour l’innovation en agriculture : un centre d’ambition européenne autour de la mobilité, de la robotique, de la sécurité, des intrants et du numérique

Un pôle dédié à l’innovation en matière d’agroéquipements et d’agriculture numérique d’envergure européenne

Ce projet, d’un montant de 5 millions d’euros, est porté par les acteurs de recherche, de l’innovation et de l’agriculture, dont Irstea et mobilisera un collectif de 150 personnes.

 Les perspectives mondiales de ressource en eau nous imposent de changer nos pratiques rapidement et d’agir pour la transition agroécologique.

 Un centre européen pour la recherche, sur un bouquet thématique d’excellence : mobilité, robotique, sécurité, intrants (fertilisation/semis) et agriculture numérique. Coordonné par Irstea, en collaboration avec ses partenaires académiques proches : Institut Pascal, LIMOS dans le cadre notamment du Laboratoire d’excellence IMobS3.

 L’AgroTechnoPôle sera le cœur d’un réseau d’innovation dans le secteur des agroéquipements sur les points forts revendiqués. Il apportera ainsi ses connaissances et ses équipements de référence européenne aux plateformes d’expérimentation et de démonstration régionales qui verront le jour sur le territoire national.

Il pourra apporter aussi son concours aux living-labs (Laboratoires d’Innovation Territoriaux sur les systèmes agricoles) en cours de construction, intégrant les agriculteurs et l’ensemble des parties intéressées.

Agriculture connectée : lancement du dispositif « Digifermes »

15117_024-lunettes_connectees

Les instituts techniques agricoles viennent de signer le 31 mai 2016 un partenariat de collaboration autour des digifermes, pour accompagner les agriculteurs utilisateurs des nouvelles technologies numériques.

 Arvalis – Institut du végétal, Idele, ITB et Terres Inovia se sont associés pour développer les digifermes, dispositif d’expérimentation de plein champ des technologies numériques.

Services et outils connectés

Capteurs d’état du végétal, des animaux ou du milieu, capteurs embarqués sur les machines agricoles, robots, météo spatialisée, outils d’aide à la décision, guidage des engins… de plus en plus d’outils, services et objets connectés sont utilisés par l’agriculteur dans son travail quotidien.

Innovations et prototypes

Deux exploitations expérimentales (Arvalis de Boigneville et Saint-Hilaire-en-Woëvre) serviront de « digifermes » pour tester ces nouvelles innovations dans des contextes de production variée.

En plus de leur vocation à être des plateformes de démonstration, les digifermes testeront des idées nouvelles et des prototypes pour intégrer les techniques numériques opérationnelles sur la ferme, les assembler et les faire dialoguer entre elles.

Selon Jacques Mathieu directeur général d’Arvalis – Institut du végétal, « le numérique est un outil qui concilie productivité et qualité tout en améliorant les conditions de travail des exploitants. C’est un levier majeur d’une agro-écologie performante »

Quand le numérique révolutionne l’agriculture

visu_1463604010

 La révolution numérique a trouvé un terreau fertile dans l’agriculture. Applications, puces, plates-formes collaboratives… le secteur n’ignore plus ces procédés qui modifient en profondeur les modes d’exploitation.

 L’agriculteur de demain ? Ses cultures regorgent de capteurs en tout genre. Ses yeux sont rivés sur le tableau de bord qui lui permet de suivre en temps réel l’évolution de ses récoltes. Toutes ces données lui permettent d’adapter son travail grâce à des algorithmes prédictifs pour diriger son exploitation en temps réel, presque sans sortir de chez lui.

Outils pour réduire les intrants

b2b16a03dd

Optidose : pour une stratégie économe en pesticides

La nouvelle interface Optidose permet une adaptation régionale du mode de calcul des doses, l’intégration de la sensibilité parcellaire et de la performance du pulvérisateur.

 Outil innovant de caractérisation des performances agro-environnementales des pulvérisateurs . Initiée par l’IFV et l’Irstea, cette vigne artificielle qui reproduit 4 rangs de vigne permet d’évaluer les possibilités techniques des différents matériels de pulvérisation en vue d’optimiser l’utilisation des produits phytosanitaires et réduire leurs impacts sur l’environnement d’environ 40 %.

 Alternatives au désherbage chimique sous le rang : désherbage mécanique

Ce document a pour ambition d’apporter des réponses à la question complexe du désherbage sous le rang de vigne, grâce à la mise en œuvre de solutions alternatives à l’emploi des herbicides. Comment se préparer à ces solutions ? Quels sont les outils disponibles ?

CEPVITI – Co-conception de systèmes viticoles économes en produits phytosanitaires      Le guide CEPviti est un outil proposant de cerner les marges de manœuvre existantes pour limiter l’usage de produits phytosanitaires. Il s’adresse avant tout à des binômes viticulteur – conseiller par une méthode de diagnostic de la stratégie de protection du vignoble mise en place dans l’exploitation viticole.

Agrométéo – A travers la plateforme collaborative appelée Epicure, l’IFV propose à la profession un outil d’aide à la décision de traiter en mettant à disposition des contributeurs toute une série de cartes et de données sur le suivi des maladies de la vigne.

EcophytoPIC – sensibiliser les professionnels du secteur agricole au sujet de la Protection Intégrée des Cultures et ainsi de faire évoluer les pratiques vers une réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.

 Vers le zéro herbicides – Alternatives au désherbage chimique : entretien du sol sans herbicide.

Calculer son IFT en quelques clics – Cet Outil d’Aide à la Décision permet de calculer son Indice de Fréquence de Traitement (IFT), un indicateur pédagogique d’intensité d’utilisation des produits phytosanitaires.

Viticoût – Calculer l’impact économique d’un changement de pratiques culturales.

Les transitions à l’honneur des Rencontres scientifiques d’AllEnvi

rencontres-scientifiques-d-allenvi

Comment accompagner la société pour relever les nécessaires transitions climatique, énergétique et écologique ? Quels sont les apports de la transition numérique ? Pour ses secondes Rencontres scientifiques, AllEnvi organise une journée de mise en débat collective consacrée à ces grandes questions. Rendez-vous le 4 juillet au CNRS.

FOODIE Project http://www.foodie-project.eu/

The agriculture sector is of strategic importance for European society and economy. Due to its complexity, agri-food operators have to manage many different and heterogeneous sources of information. Agriculture requires collection, storage, sharing and analysis of large quantities of spatially and non-spatially referenced data.

These data flows currently present a hurdle to uptake of precision agriculture as the multitude of data models, formats, inter- faces and reference systems in use result in incompatibilities. In order to plan and make economically and environmen- tally sound decisions a combination and management of information is needed.

Impact and Expected Outcomes

Increase substantially the exploitation opportunities for open GI. Open GI data exchange could become via FOODIE easy as well as the governments will more and more understand that it is not their target to host data but to make them available that better decisions are done based on their data.

slide-1-1366x360

Agram : des drones pour applications agricoles

http://blog.agriaffaires.com/2016/06/agram-des-drones-pour-applications-agricoles/

Agram distribue désormais les drones du Chinois DJI, un constructeur majeur du secteur. L’entreprise d’Eure-et-Loir spécialisée dans la vente à distance commercialise ainsi des objets volants spécialement adaptés pour des utilisations agricoles. Le Drone Spray est par exemple capable de traiter les arbres ou de détruire les essaims de nuisibles. Avec les modèles Phantom et Inspire, les professionnels du secteur disposent d’un outil pratique pour enregistrer des vues aériennes grâce à leur caméra embarquée.

Agram y voit plusieurs applications possibles, telles que la vérification de l’état d’une toiture, la surveillance des dégâts de gibiers ou encore la prise de clichés servant à étayer un dossier de sinistre.

by Matériel Agricole

2016.06.15-AA-Agram-Copie-2-768x432

Lien

RéVOLUTION NUMéRIQUE Robots, applications, big data : vers une agriculture pilotée par les données

Sommaire

RéVOLUTION NUMéRIQUE

Robots, applications, big data : vers une agriculture pilotée par les données

Révolution numérique : sommaire du dossier
Technologies de l’information et de la communication – Vers une agriculture pilotée par les données
ParGilbert GRENIER
Point de vue – La propriété des données, un enjeu crucial pour l’agriculture
ParMichel GRIFFON
Point de vue – Des changements majeurs en termes de production de valeur et de répartitions nouvelles au sein des chaînes de valeur
ParBernard VALLUIS

Enregistrer

Guidance and tool to support farmers in making informed decisions on Ecological Focus Areas

Guidance and tool to support farmers in making informed decisions on Ecological Foc

Guidance and tool to support farmers in making informed decisions on Ecological Focus Areas

A prototype software tool is available to help farmers and farm advisers in the selection of Ecological Focus Area (EFA) elements.

The aim is to deliver high environmental benefits and at the same time be realistic in terms of farm management.

The software is freely available to download at: https://sitem.herts.ac.uk/aeru/efa/

The software has been developed in a study carried out by the University of Hertfordshire and coordinated by the JRC. The study report can be downloaded here. It covers the four main project tasks: an extensive literature review; impact assessment of EFA elements; software development; and testing of the software application.

Ecological Focus Areas (EFAs) is one of suite of measures that are being introduced as part of ‘greening’ of the European Common Agricultural Policy (CAP). As part of their Basic Payment Scheme application under the CAP, farmers need to declare 5% of their arable land as an EFA. The exact choice of EFA elements (such as fallow land, hedges, trees, etc.) and their implementation rules vary between European countries. It is hoped that the introduction of EFAs on farms will aid in delivering tangible environmental improvements, but this is to some extent dependent on the EFA elements that a farmer selects, and their appropriateness to the local environment.